“Dating Privacy” Collective Launch: Our Plan To Change the ‘Data for Dates’ Paradigm –

This Friday 12th Feb at 19h30 Swiss Time

[Version en Français ci-dessous]

Illustration by Olivier Dorsaz @yeahmencan
Illustration by Olivier Dorsaz @yeahmencan

The world of online dating didn’t escape surveillance capitalism—little you tell your dating app(s) remains private.

So while you craft a profile, chat, swipe, date and date again, know that your trusty digital matchmaker (Tinder, Grindr, OkCupid, Parship, Hinge, etc.) is sharing personal data with numerous third parties. This means not only unwanted ads, but also harms resulting from incorrect profiling and predictions, the possibility of phishing and identity theft.

You establish trust with other users, but do you trust your dating app?

Grindr was just fined €10M for giving advertising companies user sexual orientation data and precise locations without proper consent. But which other apps are doing the same—or worse—and how can we overhaul the data for dates exchange that no-one of us agreed to?

Dating Privacy is a collective of sociologists, activists, developers, lawyers, journalists and online daters delving into the internet dating ecosystem to expose malpractice and take control of our personal data.

This Friday—as close to Valentine’s Day as we could get—we launch our project. During the short session, we’ll present the risks you take when using dating apps, share practices to protect your privacy and explain how you can recover your data if you want to know what happens when you’re swiping and liking. We’ll also outline our first major data literacy project: one we want you to be involved in.

Date: Friday February 12

Time: 19:30 – 20:15 (Swiss Time)

Free registration link: https://www.meetup.com/tech4goodLIN/events/276275535/

LinkedIn event: https://www.linkedin.com/events/datingprivacy-collectivelaunch-6765208415816974336/

*Zoom link will be provided upon registration

**If all participants are French speakers the presentation will be given in French

Dating Privacy wiki for more information: https://wiki.personaldata.io/wiki/Project:Dating_Privacy

Contact e-mail: datingprivacy@personaldata.io

Partners: MyData Vaud http://mydatavaud.ch/  and personaldata.io https://wiki.personaldata.io/wiki/Main_Page

Start requesting your data now and be one step ahead: https://labs.letemps.ch/interactive/2020/demander-ses-donnees/

  1. Type in the dating app name you use
  2. Copy-paste the message and email address
  3. Send it and wait for your file

Collective Members: 

Jessica Pidoux works on revealing biases in Tinder’s secretive matching algorithms.shttps://jessicapidoux.info/

Paul-Olivier Dehaye obtained the first personal data file from Tinder along with author Judith Duportail https://bit.ly/3cUOyTB

Frank has revealed privacy risks on Hinge and is currently being messed around by Hinge, Bumble and Tinder having asked for his data https://bit.ly/2J8mKOo

Marie-Pierre maps the dating app ecosystem and delves into  dating app patents

Judith H. digs into regulation policies and how online dating interacts with collective practices and communities

[English above]

Lancement du Collectif “Dating Privacy” : notre plan pour changer le paradigme de l’exploitation des ‘données en échange des rencards’ – ce vendredi 12 février à 19h30 (heure suisse)

Le monde des rencontres en ligne n’a pas échappé au capitalisme de surveillance – vos données restent peu privées.

Lorsque vous créez un profil, votre fidèle entremetteur numérique  — Tinder, Grindr, OkCupid, Parship, Hinge, etc. — observe vos swipes, matchs, chats et partage  des informations personnelles avec de nombreux tiers. Pourquoi s’en soucier ? Il ne s’agit pas seulement de recevoir des publicités indésirables, mais aussi des préjudices résultant d’un profilage et de prédictions incorrectes, de la possibilité de hameçonnage et de vol d’identité.

Vous établissez une relation de confiance avec les autres utilisateur.trice.s, mais faites-vous confiance à votre application de rencontres ?

Grindr vient d’être condamné à une amende  de 10M€ pour avoir partagé aux annonceurs des données sur l’orientation sexuelle et la localisation précise de ses utilisateur.trice.s.  Sans leur consentement éclairé. Quelles autres applications font la même chose – ou pire ? Comment peut-on maîtriser les données de nos rencontres en ligne si elles font l’objet d’échanges que nous n’avons pas acceptés ?

Dating Privacy est un collectif de sociologues, activistes, développeur.se.s, juristes, journalistes et utilisateur.trice.s d’applications qui explore l’écosystème des apps de rencontres pour mieux le comprendre, en dénoncer les abus et prendre le contrôle de nos données personnelles.

Nous lançons ce projet ce vendredi, aussi proche que possible de la Saint-Valentin, lors d’une courte session où nous vous partagerons notre compréhension des risques que vous prenez en utilisant les applications de rencontres, des bonnes pratiques pour protéger votre vie privée, comment récupérer vos données si vous voulez savoir ce qu’il advient  de vos matchs, swipes, etc., et nous vous proposerons de participer à notre premier projet dédié à la maîtrise des données (data literacy).

Date : Vendredi 12 février

Heure : 19h30 – 20h15 (heure suisse)

Lien d’enregistrement gratuit : https://www.meetup.com/tech4goodLIN/events/276275535/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/events/datingprivacy-collectivelaunch-6765208415816974336/about/

*Le lien zoom sera fourni lors de l’enregistrement

**La présentation sera donnée en français si tou.te.s les participant.e.s sont francophones.

Dating Privacy wiki pour plus d’infos: https://wiki.personaldata.io/wiki/Project:Dating_Privacy

Adresse mail de contact: datingprivacy@personaldata.io

Partenaires: MyData Vaud (add link) et personaldata.io https://wiki.personaldata.io/wiki/Main_Page

Demander ses données et prendre de l’avance : https://labs.letemps.ch/interactive/2020/demander-ses-donnees/

 

  1. Saisissez le nom de l’application de rencontres que vous utilisez
  2. Copier-coller le message et l’adresse électronique
  3. Envoyez-le et attendez votre fichier de données

Membres du collectif: 

Jessica Pidoux montre quel type de biais peut être trouvé sur les algorithmes d’entremise de Tinder protégés par le secret commercial https://jessicapidoux.info/

Paul-Olivier Dehaye a obtenu le premier fichier de données personnelles de Tinder avec Judith Duportail https://bit.ly/3cUOyTB

Frank a révélé les risques d’atteinte à la vie privée sur Hinge et est actuellement en train de se faire embobiner par Hinge, Bumble et Tinder à qui il a demandé ses données https://bit.ly/2J8mKOo

Marie-Pierre cartographie l’écosystème des applications de données et découvre les brevets de ces applications

Judith H. s’intéresse aux politiques de régulation et à la manière dont les rencontres en ligne interagissent avec les pratiques collectives et les communautés

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *